Qui sont les joueurs stagiaires de l’équipe Pro ?

joueurs stagiaires
De la droite vers la gauche : Babacar Mbye, Léo Billon, Paul Billong, Tiné Kotnik 

Cette année, 4 jeunes de notre Centre de Formation ont intégré l’équipe Pro en tant que joueurs stagiaires. 

Qui sont ces étoiles montantes qui partagent le terrain avec notre équipe Pro ?

BABACAR MBYE

18 ans, 213 cm, Gambien

Babacar commence le basket au Sénégal avec des amis. Au début, ce n’était pas très sérieux pour lui puisqu’il jouait au foot et adorait ça. Petit à petit, sa taille le pousse à jouer de plus en plus, jusqu’à ce qu’il laisse le foot de côté pour se consacrer pleinement au basket. Anthony Davis et LeBron James sont deux joueurs qui l’inspirent énormément. D’ailleurs, il a choisi le numéro 23 en référence à Anthony Davis « j’ai voulu le copier sur tout ce qu’il faisait, du coup j’ai gardé son numéro dans toutes les équipes où je suis passé ».

 
Babacar est arrivé au BBD cette année, et quand on lui demande ce qu’il aime dans le basket, sa réponse fait chaud au cœur « dans ce sport, tu arrives à rencontrer des gens formidables, tu te fais de nouveaux amis. Tu arrives même à rencontrer des personnes qui deviennent comme des grands frères pour toi ». De base, Babacar ne sort pas trop et est plutôt introverti, mais il s’entend bien avec tout le monde. Son confinement se passe bien, il garde la forme avec les entraînements et essaie de s’occuper comme il peut.

 

LEO BILLON

19 ans, 197cm, Français

Léo commence le basket en 2007 à La Rochelle et intègre le Centre de Formation du BBD en 2019. Il adore Kévin Durant. Il a souhaité conserver le numéro 2 qu’il avait déjà en Equipe de France U18. Pendant son temps libre, il sort avec Paul Billong, Babacar Mbye et Tiné Kotnik, les autres joueurs stagiaires de notre équipe de Jeep Elite. Il est actuellement confiné avec sa copine. En dehors des entraînements, il regarde des séries pour s’occuper et fait un peu de renforcement musculaire.

« Ce que j’aime dans le basket ? Jouer, marquer des paniers : toutes les émotions qui s’en dégagent. »

« J’ai vraiment hâte que la situation s’améliore pour vous retrouver dans un Palio plein. »
 
 

PAUL BILLONG

19 ans, 192cm, Français

Paul commence le basket à l’âge de 5 ans dans le quartier de Landouge, à côté de Limoges, en suivant les traces de sa sœur qui en faisait déjà. Lorsqu’il commence le basket, il découvre le plaisir de jouer avec des coéquipiers, de se partager la balle, de gagner ensemble (ou de perdre bien sûr) : « le basket c’est surtout un moment de partage avec des amis ».

Paul est arrivé dans le centre de formation du BBD il y a 5 ans, pour la saison 2015/2016. Il passe sa scolarité à Boulazac « je connais beaucoup de monde. Je suis à l’aise ici et je me sens bien dans la ville ». Paul sort un peu avec les Espoirs (en dehors du confinement évidemment), mais s’entend également très bien avec toute l’équipe Pro, peu importe les différences d’âges « on fait des sorties, des soirées poker : l’ambiance est sympa ».

Il est fan de Michael Jordan depuis toujours, et ce même avant le film « the last dance ». Il a choisi le numéro 19 en référence à ses 19 ans qu’il a fêté le mois dernier.

« J’ai hâte de retrouver la compétition, les fans, le public : tout me manque. J’espère que la saison va reprendre vite. »

 

TINE KOTNIK

20 ans, 205cm, Slovène

Tiné commence le basket à l’âge de 12 ans dans l’équipe des KK Dravograd après 5 ans de natation. Il quitte le domicile familial à 16 ans pour jouer dans l’équipe des KK Celje en 2ème division Slovène pendant 3 ans. Il intègre ensuite le BBD en 2019. Il porte habituellement le numéro 15 (déjà pris par Owen) : il a donc choisi le numéro 35 puisqu’il est né le 5 mars. Il considère Paul Billong comme son binôme : ils ont fait le championnat Espoirs ensemble et excellent en pick and roll ou pick and pop. 
Tiné est confiné seul, il court chaque jour 20 minutes et fait ensuite des étirements et du renforcement musculaire chez lui. Il aime cuisiner et jouer à la console ou chiller devant Netlix pour s’occuper. 

« J’aimerais dire à nos supporteurs qu’ils doivent rester forts en ces temps difficiles. Nous devons être patients et faire du mieux possible pour empêcher la propagation du virus. J’espère que ce sera bientôt terminé et que nous nous retrouverons vite au Palio pour du grand spectacle ! »